Prix du bois de chauffage

Écrit par David Minucci le . Publié dans Dossiers

prix bois de chauffageLe bois de chauffage est l’énergie la moins chère du marché. Cela est vrai non seulement en terme d’investissement dans un appareil de chauffage au bois, mais aussi pour l’achat du combustible en lui même.

Dans cet article nous ne parlerons que du bois de chauffage en bûche. Nous mettrons de côté les pellets et bûches compressées, qui seront traités dans d’autres articles.

Le bois de chauffage est vendu au stère ou au mètre cube. Comme tous consommateurs, nous sommes à la recherche des prix les plus bas du marché sans pour autant lésiner sur la qualité et le séchage du bois de chauffage (garanties pour que le bois de chauffage brûle).

Cependant, le bois de chauffage vendu d’un fournisseur à l’autre peut être très différent. Différent au niveau des essences de bois et différent au niveau du séchage du bois.

Retrouvez des articles à jour sur ce sujet : Prix du bois de chauffage

 

Prix du bois de chauffage : Les essences de bois

Les essences de bois sont globalement toutes performantes pour délivrer de la chaleur. Certaines ont cependant ce que l’on appelle un meilleur pouvoir calorifique. Plus le pouvoir calorifique de l’essence de bois est élevé, plus lors de sa combustion la bûche de bois de chauffage libérera de la chaleur.

Contrairement à beaucoup d’idées reçues, ce sont les essences de bois résineuses (sapin) qui dégagent le plus de chaleur lors de la combustion. Cependant leurs utilisations est fortement déconseillée pour plusieurs raisons :

La combustion des bûches de résineux est rapide, par conséquent il vous faut alimenter le feu plus fréquemment.

Les résineux encrassent davantage votre appareil de chauffage, ce qui augmente les risques de feu de cheminée. En effet lors de la combustion de la bûche, de la résine se dégage dans la chambre de combustion et encrasse votre conduit de cheminée.

Les essences de bois résineuses misent de côté, il nous reste les essences de bois feuillus. Parmi les essences de bois feuillus, une distinction est opérée entre les essences de bois tendre et les essences de bois dur (liste non exhaustive) :

Les essences de bois tendre : Aulne, Bouleau, Peuplier, Saule, Tilleul, Tremble.

Les essences de bois dur : Charme, Châtaignier, Chêne, Erable, Frêne, Hêtre, Acacia, Noyer, Olivier, Merisier, Orme, Platane, Robinier.

Une essence de bois tendre sera moins dense qu’un bois dur, poussera plus rapidement, elle brûlera plus rapidement, produira peu de braise et aura un pouvoir calorifique inférieur à une essence de bois dur.

Une essence de bois dur sera donc plus dense, mettra davantage de temps pour pousser, brûlera moins rapidement qu’une essence de bois tendre, produira plus de braise et aura un meilleur pouvoir calorifique.

 

Ainsi pour le bois de chauffage, il est nécessaire de privilégier les essences de bois dur qui apportent un pouvoir calorifique supérieur et davantage de braise. Cependant toutes les essences de bois dur ne sont pas bonnes pour le bois de chauffage, notamment l’acacia et le châtaignier qui lors de leurs combustions éclatent et produisent des pétillements (projection de petits morceaux de bois enflammés).

Les essences de bois à privilégier pour votre bois de chauffage sont le Charme, le Chêne, l’Erable, le Frêne, le Hêtre, l’Orme et les arbres fruitiers.


Vous retrouverez la majeure partie de ces essences dans le groupe G1 de la norme NF bois de chauffage. Vérifiez toujours les essences vendues par votre fournisseur de bois.

 

pouvoir-calorifique-bois-de-chauffage

 

Tableau réalisé grâce aux informations délivrées par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) dans son dossier en date de juillet 2001, intitulé « Mesure des caractéristiques des combustibles bois ».

 

Le choix des essences de bois est important, mais pas essentiel. En effet, le critère essentiel pour que le bois de chauffage libère une chaleur optimale est le taux d’humidité de la bûche.

 

Prix du bois de chauffage : le taux d’humidité du bois de chauffage

Un bois de chauffage qui libère beaucoup d’énergie est un bois bien sec. Ce critère est fondamental et justifie en grande partie le prix du bois de chauffage. Un bois de chauffage sec, est un bois contenant moins de 23% d’humidité.

Nous vous rappelons que le taux d’humidité des bûches varie en fonction des régions et des saisons. Avoir un bois de chauffage contenant 20% d’humidité est facile à obtenir dans le sud de la France. Contrairement au nord de la France qui est plus humide. Par conséquent, la limite des 20% doit être modérée. Consommer du bois de chauffage à 23% d’humidité lorsque vous habitez dans le nord de la France, signifie que vous consommez un bois sec.

Pour que votre fournisseur puisse vous vendre du bois de chauffage sec, celui-ci doit stocker le bois sur des plateformes de stockage entre 12 et 24 mois. Cette immobilisation du bois durant plus d'un an a un coût pour le fournisseur de bois. C'est pourquoi le bois de chauffage sec coûte un certain prix et qu'il y a peu d'espoir d'avoir du bois sec en achetant du bois pas cher.

Chaque fournisseur de bois de chauffage a sa méthode pour faire chuter plus ou moins rapidement le taux d’humidité des bûches.

Vous ne devez pas acheter de bois de chauffage contenant plus de 23% d’humidité si vous souhaitez brûler votre bois dés la livraison. Sinon achetez du bois de chauffage dit « vert », c’est à dire contenant jusqu’à 60% d’humidité. Stockez le et brûlez le l’hiver prochain. C’est d’ailleurs la solution la plus économique, mais encore faut il avoir l’espace pour le stocker.

 

Nous allons à présent voir dans quelle proportion le taux d’humidité des bûches de bois de chauffage a une incidence sur la quantité d’énergie dégagée par la combustion du bois de chauffage.

 

pci-taux-humidite-bois

 

Tableau réalisé grâce aux informations délivrées par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) dans son dossier en date de juillet 2001, intitulé « Mesure des caractéristiques des combustibles bois ».

 

Un bois de chauffage issu d’essences de bois feuillus et plus particulièrement de feuillus durs contenant 20% d’humidité (bois sec) libèrera 3915 kWh par tonne de bois.

Le taux d’humidité est un critère essentiel dans le choix de votre bois de chauffage. Plus le bois sera sec, plus il dégagera de chaleur. Un bois « vert » ne brûlera pas ou brûlera mal, libérant ainsi des substances nocives pour la santé lors de sa combustion. Un bois sec correspond à l'humidité H1 de la norme NF bois de chauffage.

 

Prix du bois de chauffage : comparaison entre bois sec et bois « vert »

 

La quantité d’énergie produite par le bois de chauffage peut être calculée par la formule suivante :

Quantité d’énergie (kWh) = Poids du bois (tonne) x PCI (kWh par tonne)

 

Formule communiquée par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) dans son dossier en date de juillet 2001, intitulé « Mesure des caractéristiques des combustibles bois ».


Un stère de bois de chauffage sec (20% d’humidité) pèse environ 450 kg soit 0,450 tonne.

Le PCI du bois de chauffage feuillus sec (20% d’humidité) est de 3915 kWh/tonne.

Calcul :

0,450 x 3915 = 1762 kWh dans un stère de bois sec.

 

Un stère de bois de chauffage vert (60% d’humidité) pèse environ 650 kg soit 0,650 tonne.

Le PCI du bois de chauffage feuillus verts (60% d’humidité) est de 1609 kWh/tonne.

Calcul :

0,650 x 1609 = 1046 kWh dans un stère de bois vert.

 

Prix du bois de chauffage : cas concret

Si le stère de bois de chauffage sec est vendu 62 Euro le stère livré et que le bois « vert » est vendu 55 Euro le stère livré.

1 kWh de bois de chauffage sec vous coûtera 0,0352 centimes d’euro le kWh.

1 kWh de bois de chauffage « vert » vous coûtera 0,0526 centimes d’euro le kWh.

 

Nous l’avons vu ci-dessus, un stère de bois sec permet de produire 1762 kWh. Par conséquent, je peux déterminer mon prix au stère pour le bois de chauffage sec et pour le bois de chauffage « vert ».

Prix d’un stère de bois sec : 1762 x 0,0352 = 62 Euro le stère.

Prix d’un stère de bois vert : 1762 x 0,0526 = 92,68 Euro le stère.

En achetant du bois de chauffage « vert » vous payez votre bois 49% plus cher.

Ainsi le stère le moins cher n’a pas été le plus économique pour votre porte-monnaie. Vous consommerez plus de bois pour obtenir la même chaleur.

 

Prix du bois de chauffage : L’énergie renouvelable la moins chère

Comme nous l’avons démontré tout au long de cet article, un stère de bois de chauffage sec vendu 62 Euro le stère produira 1762 kWh d’énergie soit 0,0352 Euro le kWh.

Que ça soit le chauffage au gaz ou l’électricité, le kWh de l’une ou l’autre de ces énergies est égal ou supérieur à 0,10 centimes d’euro le kWh. Voir : augmentation du prix du gaz au 1er janvier 2012

Le bois de chauffage est donc 65% moins cher que le gaz ou l’électricité, tout en respectant l’environnement.

 
Afin d’acheter son bois de chauffage et pouvoir comparer les différents prix proposés par les fournisseurs de bois de chauffage. Nous vous recommandons de vérifier les essences de bois utilisées ainsi que le taux d’humidité des bûches.
C’est par ces vérifications que vous ferez de réelles bonnes affaires.